Service Client : 01 85 09 25 28

histoire-de-la-maison-ghaum

Mystique de la Pierre Précieuse

Palace

La Maison Ghaum trouve ses origines dans l’Inde du début du siècle dernier, à l’apogée des arts impériaux et de la splendeur des Maharajahs.

Orfèvrerie et joaillerie constituaient alors l’expression la plus élevée de la richesse et de la prospérité de ces cours fastueuses. Attributs royaux et mystiques, pierreries et diamants sanctifiaient la majesté royale. Leurs feux protégeaient la personne du roi (Rajah), leur pureté favorisait sa communion avec les divinités tutélaires de l’Hindouisme, encore aujourd’hui si présentes et vivantes dans l’âme indienne.

Dans la pure tradition des orfèvres et maîtres joailliers attachés aux royaumes indiens, la famille Kapoor, vers 1925, s’était spécialisée dans la taille et le polissage des pierres précieuses auprès de la cour du Maharajah de Jaipur. Artistes et orfèvres hors pair, les Kapoor étaient également des marchands entreprenants et des négociants talentueux. Grands voyageurs, ils fournissaient jusqu’en France ou en Amérique les plus belles pierres taillées, précieuses et semi-précieuses, qui paraient les vitrines de la 5ème avenue ou du Faubourg Saint Honoré.

Maharaja and Maharani

Les brillantes cours d’Europe, la haute société de la Belle Epoque comme les magnats d’Amérique, ont très certainement porté ou acquis une de ces pierres taillées par la famille Kapoor. Ces artisans, reconnus du cercle des esthètes et des amateurs passionnés, verront leur destin prendre un nouvel élan à l’occasion du mariage de la Maharani de Jaipur plus connue sous le nom de La Maharani Gayatri Devi (nommée aussi princesse Ayesha Devi) de Cooch Behar.

En effet, l’annonce au printemps 1939 du mariage de la princesse Ayesha Devi, Maharani de Jaipur, va susciter un extraordinaire concours de talents et de créations dans les cercles de la joaillerie indienne. A cette femme d’une beauté remarquable, à la fois passionnément engagée dans son époque et héritière du raffinement d’une civilisation millénaire, il fallait des bijoux qui incarnassent cette alliance inédite et nécessaire entre tradition et modernité. La Maharani voulait ainsi renouveler l’immémorial et passionnel attachement des Rajahs à l’art des bijoux et des pierreries, mais à travers des créations modernes et sophistiquées. Les joailliers se bousculaient devant le palais, sans qu’aucune des œuvres proposées ne correspondît à ses attentes.

Toutefois la rencontre avec un esprit créatif et volontaire va transformer ses désirs en réalité.

 

La naissance du « DUO » Ghaum

La naissance du Duo

En 1939, Vimal Kapoor, le cadet de la famille, était un brillant créateur et orfèvre. Très amoureux, il venait de créer en vue de son propre mariage une collection de bagues où il avait mis tout son talent et déjà un peu plus : celui également de sa jeune fiancée, Sumitra Devi, laquelle choisit les couleurs, sélectionna la brillance des pierres et jusqu’à leur coupe et détailla les modèles qu’elle souhaitait porter pour la cérémonie.

De cet amour fusionnel entre Vimal Kapoor et Sumitra Devi, naquit le « Duo » symbole de la dualité et de l’unité de l’homme et de la femme. Par ce jeu de deux bagues qui s’imbriquent entre elles pour n’en former qu’une, distinctes et pourtant indissociables l’une de l’autre, le jeune Vimal Kapoor et son épouse donnaient l’expression la plus achevée et la plus noble de leur amour.

Vimal supplia son père de soumettre cette création si particulière et si emblématique à la Maharani de Jaipur, dont le futur mariage mobilisait tant de talents parmi les Maîtres joailliers de l’Inde du Nord. Ce « Duo », bague moderne, épurée, aux formes arrondies et qui portait en elle le plus fort des symboles : l’union de deux êtres qui s’aiment, né lui-même de la ferveur amoureuse de son créateur, n’avait-il pas tous les atouts pour séduire à son tour la princesse ?

De fait, à l’image de ce qu’il fit pour sa propre femme, c’est en proposant à la Maharani, de choisir elle-même les pierres qui seraient serties sur les bagues, ainsi que la couleur de l’or : or jaune, or blanc ou or rose, que Vimal Kapoor acheva la conquête d’Ayesha, qui commandera plusieurs ensembles de joyaux qu’elle créera avec le jeune orfèvre. Cette cérémonie historique fit ainsi entrer les Kapoor dans le premier cercle des fournisseurs de joyaux de la cour royale de Jaipur. Attaché à la mythologie indienne Vimal nommera ce premier Duo « Ghaum » qui signifie « bénédiction divine ».

C’est ainsi que naquit la création fondatrice de la Maison Ghaum, une bague ‘Duo’ faite de saphirs roses et de diamants en or blanc.

Forte de cette expérience extraordinaire, la famille Kapoor connut un succès sans pareil, séduisant une clientèle toujours plus large et cosmopolite, de Chine, d’Orient, d’Europe et des Amériques, en se plaçant toujours à l’écoute des femmes, les invitant à être les propres créatrices de leurs joyaux. Si le « duo » est un produit prisé, l’attention, l’écoute, la proximité et la volonté de satisfaire le moindre désir de leurs clientes, fit des Kapoor les joailliers les plus sollicités des grandes fortunes et de la haute-société de l’entre deux guerres.

Néanmoins, l’Inde vit à la fin des années 40, une période de déchirements qui aboutit en 1947 à son indépendance. La nouvelle constitution parlementaire déposséda les Maharadjas et c’est ainsi que les Maîtres joailliers peu à peu disparurent des cours royales.

 

Vos Rêves, Nos Créations

Vos Rêves, Nos Créations

Après un long périple fait de voyages et d’apprentissage Ghaum va renaître en 2004. A l’instar des Maîtres Joaillier un siècle plus tôt, La Maison Ghaum renoue ainsi avec la symbolique que recèle le nom de « Ghaum » : la possibilité de personnaliser et de créer son propre bijou qui constitue l’essence de « Ghaum » que nous ressuscitons aujourd’hui.

Donner le pouvoir de création à ses clients, saisir l’émotion, capturer le désir, explorer l’imaginaire avec eux pour être au plus proche de leurs rêves, orienter leur choix et proposer des créations personnalisées, tant pour la palette que pour le dessin, font partie des valeurs qu’il partage avec l’histoire de Ghaum. Pouvoir réaliser des bijoux qui recèlent en eux tous les désirs de ses clientes et nourrissent leur part de rêves, telle est l’exigence dont s’est dotée la Maison Ghaum.

Tous nos produits personnalisables et commandes spéciales sont fabriqués dans les meilleurs ateliers de la place de Paris. La rencontre fructueuse du savoir-faire des artisans joailliers français et de l’expertise de la Maison Ghaum, marque le début d’une histoire et d’une collection qui sublime les femmes d’aujourd’hui.

Elégante, glamour et audacieuse, la collection Ghaum propose aux femmes et aux hommes des créations originales et personnalisables qui n’ont pour limites que celles de l’esprit et de la créativité…

Une collection de « DUO » ou de « TRIO », reflet de votre histoire.

Inspirées par les femmes, les collections « DUO » et « TRIO » vous proposent le délicat mariage de deux ou trois bagues, qui, à votre doigt, n’en forment plus qu’une.

Avec la première bague du « DUO », c’est à une Femme moderne, élégante et active que nous nous adressons. La seconde bague apporte raffinement, affirmation de soi et rehausse irrésistiblement l’éclat de votre tenue de soirée. Succomberiez-vous au « TRIO » ? La troisième bague, plus intime, cache un caractère d’exception et rayonne, pour lui seul et comme lui seul saura le comprendre, l’amour, la passion et le partage avec l’être aimé….